L’optimisation acoustique du home studio, la clé de voûte d’un travail professionnel.

Posted on juillet 15, 2012

7



Bonjour à tous,

ceux d’entre vous qui ont lu mes articles sur le traitement acoustique du home studio savent que je propose désormais cette activité de conseil en optimisation acoustique de manière professionnelle. Ce qui n’était au départ qu’un moyen d’approfondir mes connaissances pour améliorer mon propre home-studio s’est transformé en une passion. J’ai progressivement épluché une bonne partie de la littérature disponible sur le sujet (en particulier le master handbook of acoustics), les forums, les articles et vidéos de l’inimitable Ethan Winer, discuté avec les fabricants de traitements comme Auralex ou EQ Acoustics etc… J’en suis venu à une bonne perception globale des enjeux et des écueils. N’étant pas acousticien de formation, j’avais certains scrupules à proposer cette activité de manière commerciale. Mais après avoir discuté avec des acousticiens de métier, je me suis rendu compte que, s’ils étaient capables de faire des calculs prédictifs d’une complexité effrayante, ils ne connaissaient pas ou peu les critères de qualité acoustique pour des espaces dédiés au mixage ou à la prise de son ni le TR optimal, le type de diffuseurs selon l’espace, le placement optimum des traitements… Je ne suis pas en train de dire qu’ils sont incompétents, bien au contraire, mais la plupart des applications de l’acoustique se font dans le domaine industriel ou architectural, où les enjeux sont différents. Finalement, je me suis donc jeté à l’eau, pensant que mon savoir-faire pourrait bénéficier à d’autres. La qualité sonore que j’ai atteinte dans mon propre studio après plusieurs tentatives et ajustements est proprement jouissive : tout est sous contrôle, précis, neutre et vivant. Tout mon matériel donne le meilleur de son potentiel. Maintenant je peux travailler en connaissance de cause.

Le dossier que j’ai écrit sur ce sujet fait partie des pages les plus consultées de mon blog. Beaucoup de musiciens commencent comme moi à comprendre qu’il faut être davantage rationnel dans sa manière d’appréhender cet espace de création domestique qu’est le home studio. Ne rêvons pas, il vaut bien mieux avoir des moniteurs moyenne gamme dans une pièce traitée acoustiquement que la crème dans une pièce non traitée. Encore une fois, la réponse en fréquence d’une telle pièce est déplorable ! Elle colore tout sur son passage et à moins de faire des prises de son (moches) à 10 cm des instruments et de mixer au casque, on entend une couleur de pièce horrible, l’image stéréo est floue à cause des réflexions précoces et on ne peut pas mixer avec précision.

Pour ma dernière étude acoustique, j’ai pris soin de mesurer la réponse impulsionnelle avant traitement pour pouvoir faire une comparaison avant/après. Je vous laisse constater :

L’amplitude de variation de la réponse en fréquence dépasse les 50dB, notamment à cause du creux autour de 85 Hz.

Après avoir effectué divers calculs prédictifs, j’ai proposé un ensemble de traitements absorbants et diffusants afin de ramener le temps de réverbération de 1,4 sec (RT60 mesuré de la pièce nue) à 0,5 sec, ainsi que de conserver un déclin homogène par bande de fréquence, grâce notamment à des bass-traps particuliers qui ont un coefficient d’absorption faible dans les aiguës afin de garder l’ambiance « vivante ».

J’ai ensuite modélisé la pièce en 3D avec les traitements et tous les détails nécessaires pour que la pose soit facilitée. Voici quelques-uns des plans que j’ai réalisés pour ce projet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La finalisation du studio est en cours. Je suis impatient de l’entendre et de mesurer la réponse impulsionnelle finale. Promis, vous saurez tout !

Si vous ressentez le besoin d’assistance pour obtenir le meilleur de votre espace et de votre matériel, je vous invite à prendre connaissance de mon offre et à me contacter.

Publicités