Le design musical n’existe pas

Posted on juillet 19, 2010

5



La nature immatérielle du son (qui induit un risque peu élevé pour l’utilisateur) et le manque de conscience du sonore des interlocuteurs (les entreprises et leur service marketing) amène souvent des créations de design musical fragiles et inadaptées. Si les méthodes (quand elles existent) utilisées en design musical étaient appliquées telles quelles à l’architecture, on aurait plus qu’intérêt à examiner un édifice avant d’y pénétrer… Comment faire sortir le design musical de cette ornière et en faire une discipline « respectable », à l’instar des autres arts appliqués ?
Une littérature sur l’identité visuelle des entreprises existe, mais fait défaut en ce qui concerne l’identité sonore et/ou musicale. Face à ce constat, et avec l’ambition de développer une méthodologie d’identité sonore, je commence à me documenter sur le design « généraliste », aidé en cela notamment par l’ouvrage de Birgitte Borja, intitulé « Design management ». Je souhaite prolonger la réflexion entreprise sur les transferts possibles entre arts appliqués et design sonore, en termes de stratégie, d’organisation et de méthodologie. L’objectif est le suivant : sortir du discours marketing invariablement pompeux voire mensonger des agences de design musical en évitant la « pensée magique » (position dominante de l’expert : « je le dis donc vous le croyez ») pour proposer une approche exigeante, justifiable et normée, autant que faire se peut, comme dans le cas de l’architecture. Si des démarches sérieuses existent en design purement sonore, telles que représentées par l’équipe design sonore de l’IRCAM ou l’agence LAPS pour ne citer qu’eux, cela tient essentiellement aux parcours de ces acteurs (double formation scientifique et musicale dans le premier cas, formation en design industriel dans le second). En design musical cependant, les principaux acteurs, ceux qui ont réussi à conquérir le marché des grandes entreprises, sont très souvent issus du monde de la communication ou des écoles de commerce, avec un intérêt connexe pour la musique liée à une pratique amatrice. La création d’une entreprise de design musical représente pour ces personnes l’expression d’une envie personnelle toute légitime de conjuguer un métier (rentable si possible) et une passion.
De l’autre côté, d’excellents musiciens et compositeurs présentent des lacunes tant sur le développement de leur propre activité que sur la communication de leur valeur ajoutée auprès d’organisations d’importance. Ils ont par ailleurs très rarement conscience (comme souvent les premiers) de ce qu’implique une démarche de design et produisent des créations dont la relation à l’identité de l’entreprise est ténue, reposant quasi exclusivement sur leur propre perception intuitive de la marque. Les deux cas sont également facteurs d’échecs, à la différence que les premiers gagnent de l’argent et que les seconds voient la majorité de leurs tentatives d’entreprises vouées à l’échec dans un délai de trois ans à compter de leur création. Si l’agence « sixième son« , a réussi, c’est sans doute parce qu’elle intègre en interne et de manière permanente des compositeurs doués et un leader charismatique, capable de faire le lien entre le milieu de la marque et celui de la musique. Malheureusement, celui-ci, que j’ai eu l’occasion d’interviewer, ne semble pas disposé à exposer sa méthodologie pour des raisons dont l’évidence saute aux yeux. Il préfère parler de sa « vision » ou de son « intuition » pour justifier la qualité des créations de son agence. Alain Goudey, en revanche, proche du milieu universitaire, semble enclin à partager un certain nombre de connaissances. Je me ferai le relais de sa réflexion au cours des prochains billets.
  • Partagez-vous mon constat sur l’état du design musical ? Quels sont selon vous ses acteurs les plus méritants ? Ses créations les plus adaptées ?
  • Quelles solutions voyez-vous pour faire avancer le design musical ? La publication d’ouvrages ? Le développement et la diffusion des travaux universitaires sur le sujet ?
Publicités